Coffeenement : un état d'esprit pour vivre la situation actuelle avec humour !

Coffeenement : un état d'esprit pour vivre la situation actuelle avec humour !

Coffeenement : la contraction de notre passion et de confinement bien sûr ! Ce nouveau mot qui a fait son apparition cette année, pour le meilleur ou pour le pire ! Dans cet article, tous nos tips pour le vivre avec humour et zénitude.

1- Apprendre à lâcher prise

Prenez un moment pour digérer toutes les informations reçues, ralentissez. Vous devez vous adapter à une nouvelle organisation, mais ce n’est que temporaire ! L’Homme a une faculté d’adaptation énorme, vous verrez qu’au bout de quelques jours vous aurez pris l’habitude de votre nouvelle routine. 

On apprend à accepter de ne pas tout maîtriser . Les événements actuels sont hors de votre contrôle, et vous n’y pouvez rien. Alors cherchez plutôt à voir le positif de chaque situation et à vous recentrer sur le moment présent. Tous les jours, fixez-vous 3 (petits) objectifs à atteindre, et le soir félicitez-vous de les avoir accomplis, vous reprendrez ainsi un peu de contrôle sur votre quotidien. Le soir, accordez-vous un moment calme en relaxation avec notre infusion Yoga et quelques positions tout en respirant profondément. C’est essentiel pour se recentrer et combattre le stress !

2 - Bien démarrer sa journée

Que vous soyez en télé-travail ou sans emploi, il est important de garder une routine pour démarrer sa journée de façon efficace. Le matin, le corps est déshydraté, une boisson chaude (au vu des températures actuelles) est donc idéale pour se réveiller du bon pied ! Vous êtes plutôt thé ou café ? Notre thé breakfast supérieur est un mélange raffiné de Ceylan, Darjeeling et Assam, parfait pour le petit-déjeuner. Ou vous succomberez peut-être à notre blend de Noël, corsé comme il faut !

3 - Ne pas se laisser aller

En cette période de confinement, pas facile de se motiver à se dépenser. Pourtant, pratiquer une activité sportive est primordial pour se maintenir en forme, physiquement et moralement ! Que vous habitiez dans un studio ou une maison avec jardin, tous les moyens (du bord) sont bons pour bouger : le jogging se transforme en allers-retours sur le balcon, pour le renforcement musculaire on utilise des chaises ou des bouteilles d’eau (remplies bien-sur), et on ne lésine pas sur le passage de serpillère en chanson, un indémodable.

4 - Trouver des occupations utiles

Faites la liste de tout ce que vous avez toujours eu envie de faire sans en avoir le temps : vous avez toujours rêvé de construire la tour Eiffel en allumettes ou encore d’apprendre à jouer de la guimbarde (sisi ça existe), c’est le moment !

Plus sérieusement, de nombreuses activités sont disponibles en ligne gratuitement, comme des visites virtuelles de musées/expositions, des concerts et spectacles en live ou encore des ateliers cuisine. Vous allez regretter la fin du confinement ! N’hésitez pas à réaliser nos recettes sucrées ou encore salées et partagez-nous vos réussites, nous les repartageront avec grand plaisir.

5 - Se faire plaisir

On ne va pas se mentir, les occasions de se faire plaisir en confinement sont clairement réduites. Mais qui a besoin d’aller au restaurant ou au cinéma quand on peut tout avoir à la maison ?

Préparez-vous un bon petit plat, et voyagez par la même occasion grâce à notre recette de chazuké au thé vert. Bonus, vous pourrez la reproduire pour votre premier diner post confinement avec vos amis, effet garanti.

En dessert ou au gouter, craquez pour notre coffret spécial chocolovers (à 28€90 au lieu de 36,55€ !). LE moment réconfort de votre journée. Il contient une boîte de 20 sticks de chocolat en poudre tradition, une pâte à tartiner aux noisettes du Piémont, un mug édition limitée avec 5 sticks de chocolat en poudre à l'orange et aux épices, une boîte de napolitains au chocolat blond praliné noisette, et 2 minis-tablettes pure origine Ouganda et Vanuatu.

On vous voit bien le déguster sous un plaid devant un bon film culte. D’ailleurs, c’est le moment de rattraper vos classiques : si des répliques comme « Je suis ton père… », « Il s’appelle Juste Leblanc », ou encore « On ne laisse pas Bébé dans un coin » vous sont étrangères, c’est l’occasion pour avoir enfin les références !